Une ville à choisir, un avenir à réussir
Grossir la font

Actualités

RSS

31 janvier 2019

ÉCOLE PRIMAIRE, SECTEUR DE SAINT-AUGUSTIN – LA VILLE FAIT LE POINT AVEC LA COMMISSION SCOLAIRE

Le 14 janvier dernier avait lieu, à l’hôtel de ville, une assemblée de consultation publique visant une modification du règlement de zonage afin de permettre une école primaire dans la zone du parc Pablo-Picasso, dans le secteur de Saint-Augustin.

À cette occasion, des commentaires ont été apportés et des questions ont été soulevées par les citoyens présents.  La Ville s’est alors engagée auprès de ces derniers à fournir des réponses à leurs questions qu’elle adresserait à la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI).  Les voici.

-

Q : Combien d’autobus sont prévus pour les élèves qui ne pourront marcher?

R : La Commission scolaire anticipe deux autobus pour cette école. Il pourrait y avoir quelques berlines selon la clientèle de l’école.

-

Q : Selon certaines personnes, l’emplacement prévu pour le débarcadère serait trop étroit et dangereux en raison de la courbe et de l’étroitesse de la rue. La rue Jean-Paul-Riopelle est selon les citoyens trop étroite pour qu’un autobus croise un véhicule.

R : Les véhicules scolaires circulent régulièrement sur des rues de largeurs similaires sur l’ensemble du réseau de la CSSMI.

R : Le débarcadère d’autobus pourrait être modifié.  Toutefois, il semble répondre aux besoins.

-

Q : Le débarcadère des parents ne répondrait pas à la demande et la rue ne pourrait pas supporter un grand nombre de voitures.

R : Le projet d’implantation préliminaire a été déposé dans un esprit de collaboration aux fins de discussion. Le débarcadère des parents pourrait être retiré ou relocalisé afin de limiter la circulation.

-

Q : Quelles sont les garanties que la Commission scolaire peut mettre de l’avant afin de s’assurer de conserver un maximum d’arbres et particulièrement le long de la rue Jean-Paul-Riopelle ?  Le terrain naturel serait surélevé à l’endroit où l’école projetée serait construite.  Quelles sont les intentions de la Commission scolaire à l’égard de la construction d’un bâtiment tout en sachant très bien que si le terrain était abaissé, les arbres ne pourront être conservés. En présence de ce dilemme, quelle est votre intention ?

R : Lors d’une présentation à un Comité consultatif d’urbanisme, la Ville indique à la CSSMI les éléments de la réglementation municipale à respecter.  Dans le cas d’une demande de reboisement suite à des travaux, la CSSMI considère les coûts associés pour la demande de financement au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES).

-

Q : La capacité de l’école sera-t-elle en mesure de satisfaire aux besoins des prochaines années considérant que le développement se poursuit dans le secteur ?

R : Cette école devrait permettre à la CSSMI de faire face à la hausse de clientèle qui est anticipée dans ce secteur. De plus, elle offrira des services de proximité en plein cœur de la vie de quartier.  Toutefois, elle n’est pas à l’abri d’une croissance démographique soutenue qui pourrait nécessiter l’ajout de nouvelles écoles. La Commission scolaire est ouverte et disponible pour contribuer, selon nos champs de compétences, à la planification de l’aménagement du territoire et à la désignation des zones scolaires à venir.

-

Suite aux réponses de la CSSMI, le conseil municipal, très sensible aux préoccupations des citoyens du secteur de Saint-Augustin, est actuellement en réflexion.  Entre autres, il n’exclut pas la possibilité de repositionner l’école afin qu’on puisse y accéder par la rue des Saules, palliant ainsi en partie la problématique liée à la circulation au niveau des débarcadères.

De plus, le conseil s’engage à ce qu’il y ait le moins d’impact possible sur les résidences situées à proximité dans la réalisation du projet.

Le conseil tient aussi à rassurer la population sur l’intention de la Ville de maintenir le parc Pablo-Picasso dans sa forme actuelle.  En effet, il n’est nullement question d’apporter quelque modification que ce soit à l’équipement en place.

Vous pouvez consulter l’avis public relatif à la modification de zonage, sous la rubrique Avis publics, intitulé Demande d’approbation référendaire concernant le second projet de règlement numéro PU-2294.