Une ville à choisir, un avenir à réussir
Grossir la font

Actualités

RSS

29 janvier 2013

LE MAIRE DE MIRABEL RÉAGIT AUX PROPOS DE LA COMMISSION CHARBONNEAU

Le maire de Mirabel, M. Hubert Meilleur, prend acte de ce qui a été dit, hier, par M. Michel Lalonde, ingénieur et P.D.G. de Génius Conseil, devant la Commission Charbonneau constituée pour examiner, entre autres, les possibles activités de collusion et de corruption dans l’octroi et la gestion de contrats publics dans l’industrie de la construction et les municipalités incluant des liens possibles avec le financement des partis politiques.

Le maire de Mirabel affirme qu’il a déjà fourni toute l’information à la Commission en rapport à ce qui a été mentionné par monsieur Lalonde sur le financement de son parti politique. Il se rend disponible pour témoigner devant ladite Commission sur ce qui a été allégué par M. Lalonde laissant le soin  à celle-ci de le convoquer au moment où elle le jugera opportun. D’ici ce témoignage, il n’émettra aucun autre commentaire à ce sujet.   

M. Hubert Meilleur insiste sur le fait qu’à Mirabel il n’y a aucun élément ou stratagème dans l’octroi de tous les contrats où des entrepreneurs ou des ingénieurs ou autres professionnels auraient bénéficié d’avantages quelconques pour en obtenir ou encore avoir dû verser à son parti politique, aux élus ou aux fonctionnaires pour faire affaire avec la Ville. En effet, il nie formellement que la situation décrite par M. Lalonde sur le financement de certains partis politiques en retour de contrat existe à Mirabel et invite la Commission à venir n’importe quand faire enquête à cet égard comme il l’avait fait en octobre dernier. Le maire Meilleur affirme haut et fort « à Mirabel, il n’y a pas de corruption ».

Par ailleurs, même si le stratagème dans la manière d’accorder des contrats et des extras ainsi que la corruption n’existent pas à Mirabel, il souhaite que la Commission puisse faire toute la lumière sur le possible système de collusion entre les firmes de génie-conseil dont Mirabel aurait pu faire les frais lorsqu’elle a demandé des soumissions pour obtenir des services pour assurer le développement de la Ville.