Ville de Mirabel - Logo

Actualités

RSS

21 décembre 2012

UN BUDGET DE 73 450 000 $ ET UN GEL DU TOTAL DES TAUX DE TAXES FONCIÈRE DE BASE ET SPÉCIALE À MIRABEL

Le conseil municipal de la ville de Mirabel adoptait, hier, les prévisions budgétaires pour l’année 2013 qui totalisent des dépenses de 73 450 000 $  et qui se caractérisent par un gel du total des taux de la taxe foncière de base et de la taxe foncière spéciale, incluant la taxe d’eau.

Principales caractéristiques

En hausse de 6,9 % par rapport à l’an dernier, le budget adopté se distingue par la volonté du conseil de contrôler
les dépenses et de maintenir au plus bas niveau possible la taxation malgré la hausse constante de la population, l’accroissement des services offerts et les exigences du gouvernement du Québec.

Taux des taxes

Notons que la taxe sur les immeubles résidentiels se chiffre, en 2013, à 0,595 $ du 100 $ d’évaluation.

La taxe sur les immeubles résidentiels de six logements et plus se chiffre quant à elle à 0,651 $ du 100 $ d’évaluation ; la taxe sur les immeubles non résidentiels (commerciaux) sera de 1,745 $ du 100 $ d’évaluation ; la taxe sur les immeubles industriels s’élève à 2,21 $ du 100 $ d’évaluation ; la taxe sur les immeubles agricoles est établie à 0,595 $ du 100 $ d’évaluation.

Points saillants

Au chapitre des dépenses, la Ville entend consacrer, au cours de 2013, un montant de 6 716 900 $ à l’administration générale, soit une hausse de 737 900 $ comparativement à l’an dernier, qui s’explique notamment
par les dépenses reliées à l’élection municipale de novembre 2013. Du côté de la sécurité publique, on prévoit une enveloppe budgétaire de 11 044 600 $, marquant une baisse de 65 400 $ par rapport à l’année précédente.

Une augmentation est aussi notée du côté du budget alloué au transport, aux travaux publics et au génie où l’on consacrera 11 553 500 $, en 2013, soit 461 500 $ de plus qu’en 2012, attribuable, entre autres, à l’ajout de plusieurs kilomètres de nouvelles rues et à une hausse de 23 700 $ pour le transport en commun.

Du côté de l’environnement, on prévoit un budget de 11 032 100 $, soit une hausse de 484 100 $ par rapport à l’an dernier, en raison notamment  de l’incidence, en matière de collecte, de transport, de disposition des déchets et de valorisation des matières résiduelles, de 700 résidences additionnelles et de la mise en service d’un nouveau puits d’eau potable, secteur de Saint-Canut, en plus de la remise en service du puits de la rue Charles,
secteur de Saint-Janvier.

Le budget réservé à l’urbanisme, l’aménagement et le développement sera pour sa part de 1 664 400 $, en
hausse de 98 400 $ par rapport à 2012. En matière de loisirs et de culture, on consacrera 8 819 600 $, en 2013, soit quelque 608 600 $ de plus que l’an dernier.


Programme triennal
des dépenses en immobilisations

Du point de vue des dépenses effectuées dans le cadre du programme triennal des dépenses en immobilisations, précisons que quelque 96 100 000 $ seront consacrés à une trentaine de projets au cours des trois prochaines années, soit de 2013 à 2015. Dès 2013, une somme de 45 400 000 $ sera affectée à la réalisation de projets municipaux, dans le cadre de ce programme. À ce chapitre, notons le parachèvement des travaux d’agrandissement du poste de police, secteur de Sainte-Monique ; l’agrandissement du centre culturel
Patrick-Lepage, secteur de Saint-Canut ; l’implantation d’une gare dans le secteur de Saint-Janvier, en collaboration avec l’Agence métropolitaine de transport (AMT) ; la fin des travaux d’agrandissement de la station
d’épuration, de la montée Sainte-Marianne, secteur du Domaine-Vert Nord.

D’autres dépenses en immobilisations (payées comptant celles-là), de l’ordre de 8 916 000 $, sont également prévues. Il s’agit, entre autres, de la construction d’une maison de jeunes, secteur de Saint-Canut ; de l’aménagement d’un nouvel accueil aux bureaux du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire ; de l’implantation de nouveaux aménagements au parc Raymond-Fortier, secteur de Saint-Augustin ; de la construction d’un chalet au parc Lacombe, secteur de Sainte-Scholastique.

Contributions diverses

Il convient de noter que la quote-part accordée par la Ville à l’Association des maisons de jeunes s’élève à 487 000 $. Ajoutons également que la Ville verse à la MRC de Mirabel une subvention de 210 300 $ pour soutenir les opérations du Centre local de développement (CLD) et accorde une aide additionnelle de 183 000 $ à ce dernier afin de lui permettre d’atteindre les objectifs du plan d’orientations stratégiques et de poursuivre ainsi le
développement économique de Mirabel. Une quote-part de 50 000 $ est également versée à la MRC pour l’institution d’un fonds d’investissement visant à favoriser le développement et le maintien d’un lieu de résidence destiné aux personnes de 55 ans et plus. De plus, la Ville prévoit une somme de 50 000 $ destinée à un programme de soutien à la relève agricole.

En terminant, précisons que Mirabel compte environ 45 000 habitants et que sa dette à long terme est de 94 146 868 $, soit 1,84 % de la richesse foncière uniformisée qui se chiffre, elle, pour 2013, à 5 124 203 266 $. Ajoutons que le taux global de taxation est d’environ 0,80 $.



 

Une ville à choisir, un avenir à réussir