Arbres

La Ville de Mirabel accorde une grande importance aux arbres sur son territoire. Elle contribue activement à les protéger et favorise la plantation de ceux-ci, notamment par le biais d'un programme incitatif.


  • Programme incitatif à la plantation d'arbres

    Les Mirabellois peuvent demander une aide financière de 50 % à l’achat d’un arbre, jusqu’à concurrence de 75 $ par arbre (maximum de deux arbres par immeuble unifamilial, de trois arbres par immeuble bifamilial ou duplex et de quatre arbres par immeuble de trois à six logements).

    Il est possible de consulter les conditions de remboursement incluant les dates d’achat permises, mais aussi les caractéristiques exigées pour chaque arbre ainsi que les essences interdites et non admissibles en consultant le formulaire.

  • Agrile du frêne

    L'agrile du frêne est un coléoptère envahissant très destructeur qui s’attaque à toutes les essences de frêne. Sa présence au Canada a été confirmée à l'été 2002.

    Les frênes atteints meurent au bout de deux ou trois ans, en général. Par contre, les arbres gravement infestés peuvent mourir en un an seulement. L'agrile du frêne a déjà causé la mort d'un grand nombre de frênes en Amérique du Nord et constitue une menace importante pour l’environnement.

    À quoi ressemble l'agrile du frêne?

    • Coléoptère mesurant entre 8,5 et 14 mm de longueur et entre 3,1 et 3,4 mm de largeur;
    • Son dos est vert métallique et son abdomen est vert émeraude vif;
    • Son corps est étroit et allongé, sa tête est aplatie, et ses yeux sont généralement noirs;
    • La larve de l'agrile est blanche et peut atteindre jusqu'à 30 mm de longueur.

      agrile_larve.png (86 KB)  

    Comment repérer un frêne ?

    • C'est un feuillu de la famille des oléacées pouvant mesurer jusqu’à 40 m de hauteur et d’une longévité pouvant atteindre jusqu’à 200 ans;
    • Les feuilles de frêne sont généralement vertes en été et jaunes en automne. Elles sont disposées de manière opposée sur les branches et sont composées de 5 à 11 folioles aux bordures lisses ou légèrement dentelées;

      83768161.JPG (45 KB)

    • Certaines essences produisent des fruits qui se présentent sous la forme de samares allongées, de couleur verdâtre à brun. Elles sont regroupées en grappe et peuvent rester suspendues à l’arbre jusqu’à la fin de l’hiver;
    • L’écorce des frênes matures est généralement fissurée et crevassée, de couleur grise. Chez les jeunes arbres, l’écorce est plutôt lisse et la couleur peut varier du gris au brun rougeâtre.

      ph-ecorce-frene-g.jpg (926 KB)    frene.png (170 KB)


    Contrer l'agrile du frêne

    La Ville recommande de traiter les frênes de plus de 20 cm lorsqu’ils ne sont pas trop endommagés. Si vous vous orientez vers l’abattage, nous vous recommandons de les remplacer de façon préventive. Rendez-vous sur le site Web de la Société internationale d’arboriculture Québec (SIAQ) pour trouver un spécialiste dans la région.

    1) Traitement

    • Si l'arbre n'est pas trop endommagé, le pesticide TreeAzin est envisageable pour contrôler efficacement l'infestation, sans toutefois garantir la survie de l'arbre;
    • Le traitement doit être répété tous les deux ans par un professionnel qualifié, pendant une période allant jusqu'à 14 ans;
    • Le coût du traitement est d'environ 5 $ par centimètre (environ 100 $ aux deux ans);
    • Pour trouver un fournisseur de TreeAzin certifié, ou pour obtenir des renseignements sur le traitement, rendez-vous au bioforest.ca ou téléphonez au 1 888 236-7378. 

    2) Abattage

    • Votre frêne devrait être abattu s’il est mort ou s'il est infesté ou dépérit à plus de 30 %:
    • Un permis est nécessaire pour les travaux d'abattage. Communiquez avec le Service de l'environnement au 450 475-2006 pour obtenir les détails;
    • À l’exception des arbres dangereux qui doivent absolument être abattus rapidement, l’abattage devrait se faire entre le 1er octobre et le 15 mars afin d’éviter la propagation de l’agrile du frêne.

    3) Remplacement

    • Tout arbre abattu doit être remplacé;
    • La Ville procédera au remplacement des frênes qui auront été coupés sur les terrains municipaux;
    • Le citoyen doit remplacer les arbres qui auront été coupés sur son terrain.
  • Abattage

    En zone urbaine, il est prohibé d’abattre un arbre de plus de 10 cm (4 po) de diamètre, mesuré à 1,3 m du sol, à moins d’avoir obtenu une autorisation écrite de la Ville. Une autorisation peut être accordée en vertu du règlement de zonage (U-947) pour les motifs suivants :

    • Arbre mort, malade, en état de dépérissement ou endommagé par le vent ou le verglas;
    • Dommages constatés aux bâtiments ou aux infrastructures souterraines ou aériennes, causés par les racines ou par les branches de l’arbre;
    • Arbre dangereux pour la sécurité publique ou risque élevé de dommages aux bâtiments ou aux infrastructures, pouvant être causés par l’arbre en raison de sa localisation, son architecture ou son inclinaison, la présence de fissures, caries, chancres ou autres défauts de l’arbre;
    • Il s’agit d’une essence interdite en vertu du règlement;
    • Si le terrain est trop densément boisé et une coupe sélective est requise.

    La Ville peut refuser d’émettre une autorisation d’abattage si les motifs évoqués sont jugés non pertinents. En général, tout arbre autorisé à l’abattage doit être remplacé par un arbre de 50 mm (2 po) de diamètre. De plus, des mesures de protection particulières s’appliquent dans certains secteurs et dans les bandes riveraines, où les espaces doivent être maintenus à l’état naturel avec un nombre minimum d’arbres.

  • Boisés et corridors forestiers

    Les boisés et corridors forestiers métropolitains sont protégés sur l’ensemble du territoire. Seuls les travaux sylvicoles suivants sont autorisés :

    • Coupe d’éclaircie ou partielle;
    • Coupe d’assainissement pour les peuplements affec- tés par la maladie, le verglas, les insectes, le vent ou le feu;
    • Coupe à blanc d’une friche sous certaines condi- tions; une friche est définie comme une parcelle deterrain constituée à plus de 50% d’une strate herba- cée ou ligneuse basse d’une hauteur de moins de 5 mètres ou qui a été cultivée dans les 10 dernières années.

    Ces travaux sylvicoles doivent être préalablement autorisés. Des conditions particulières s’appliquent dans les bandes riveraines, les terrains à forte pente, à proximité des voies publiques, etc.

    Toute demande d’autorisation de travaux doit être accompagnée d’une prescription sylvicole signée par un ingénieur forestier.

Renseignements

Pour obtenir un permis d’abattage d’arbres, ou pour tout autre renseignement
Service de l'environnement – 450 475-2006

Pour disposer de bois de frêne
Service de l’équipement et des travaux publics – 450 475-2005